Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le mois derniers, le nombre de migrants arrivant sur les côtes espagnoles a augmenté tandis qu'il a diminué du côté des côtes italiennes (archives).

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

Les demandes d'asile sont en baisse en Suisse. En juillet, 1374 requêtes ont été déposées, un nombre en recul de 18,9% sur un an. L'Erythrée reste le principal pays de provenance des migrants.

En comparant avec le mois de juin 2018, le nombre de demandes déposées en juillet est en hausse de 10,3%. Depuis plusieurs mois, toutefois, la Suisse ne constitue pas le premier pays de destination des migrants qui arrivent en Europe, a indiqué lundi le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM).

En première instance, le SEM a traité 2257 demandes d’asile. Parmi elles, 382 ont abouti à une décision de non-entrée en matière, dont 322 sur la base de l’accord de Dublin. 620 ont donné lieu à l’octroi de l’asile et 765 à l’admission provisoire.

Le nombre de demandes en suspens en première instance s’élève à 15'002. C'est 735 de moins par rapport au mois de juin. Toujours le mois dernier, 616 personnes ont quitté la Suisse sous le contrôle des autorités ou ont été rapatriées.

Erythréens plus nombreux

La Suisse a demandé à d’autres Etats Dublin la prise en charge de 537 requérants et 163 ont été transférés dans le pays compétent. Dans l'autre sens, elle a reçu 541 demandes de prise en charge émanant d'Etats Dublin et 154 personnes ont été transférées dans ce contexte.

L'Erythrée avec 260 demandes (+38 sur un mois) est resté le premier pays de provenance de ces migrants, suivi par la Syrie avec 145 demandes (+33). La Turquie, l'Afghanistan et l'Irak viennent ensuite.

En juillet, le nombre de migrants arrivant sur les côtes italiennes est resté à un niveau très bas, avec près de 2000 personnes, relève le SEM. Le nombre de débarquements en Espagne a à l'inverse augmenté avec près de 10'000 personnes.

S'agissant du programme de réinstallation du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, 39 personnes de nationalité syrienne sont arrivées en Suisse dans ce cadre. Le Conseil fédéral avait décidé, en décembre 2016, d’admettre en l’espace de deux ans un nouveau contingent de 2000 victimes du conflit syrien. Jusqu’à fin juillet 2018, 1135 personnes ont ainsi été accueillies en Suisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS