Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Trois salariés de Bumotec rejoindront la maison-mère du groupe fribourgeois, la société st-galloise Starrag Group (archives).

KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

(sda-ats)

Le fabricant fribourgeois de machines-outils Bumotec va procéder à 17 licenciements en lieu et place des 23 annoncés initialement. Un transfert aura lieu à l'interne et trois autres personnes rejoindront la maison-mère, la société st-galloise Starrag Group.

Deux autres salariés seront affectés à d'autres tâches. Enfin, "parmi les collaborateurs concernés, trois se sont portés volontaires pour faire partie du licenciement", a expliqué mardi à l'ats le directeur de la firme, Jean-Daniel Isoz.

Les employés ont été informés mardi matin du nombre définitif de suppressions de postes. "Un plan social, qui inclut des indemnités de départ, est en phase de finalisation. Il sera présenté dès que possible", poursuit Jean-Daniel Isoz.

Bumotec a annoncé son plan de restructuration en juin dernier. Le groupe avait justifié sa décision par le ralentissement marqué de l'horlogerie.

De plus, la consolidation continue dans l'industrie des techniques médicales, notamment dans les instruments chirurgicaux, a eu pour conséquence une certaine retenue en matière d'investissement de biens équipements. En outre, le renchérissement du franc depuis l'abandon du taux plancher de l'euro a pesé sur son résultat opérationnel.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS