Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré un recul des touristes étrangers en Suisse l'an passé, ces derniers ont généré des recettes en légère hausse de 0,2% au regard de 2010 à 15,6 milliards de francs. Les voyageurs helvétiques ont eux dépensé un montant record de 12,4 milliards à l'étranger, en hausse de 6,4%.

La balance touristique est ainsi ressortie sur un solde positif de 3,2 milliards de francs, soit 700 millions de plus qu'en 2010, a indiqué vendredi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Représentant plus des deux tiers des dépenses des voyageurs étrangers, les séjours avec nuitées ont généré des recettes de 10,45 milliards, en recul de 43 millions.

Alors que le nombre de nuitées a diminué de 3,4% l'an passé, le dépenses moyennes par nuitée ont légèrement progressé, en dépit de l'appréciation du franc. Les recettes provenant des visiteurs étrangers ayant effectué un séjour d'étude ou hospitalier se sont elles nettement accrues de 4,8% à 2,75 milliards.

Contraste pour les touristes étrangers

Les visiteurs étrangers ont en revanche dépensé moins d'argent pour les excursions d'un jour ainsi que pour un transit en Suisse. Ces dépenses ont atteint 2,86 milliards de francs, un montant inférieur de 2,6% à celui engrangé en 2010.

Les frontaliers et titulaires de permis de séjour de courte durée se sont quant à eux montrés plus dépensiers, ceux-ci générant des recettes de 2,27 milliards de francs, en expansion de 6,9%.

Touristes suisses dépensiers

Les Suisses en voyage à l'étranger n'ont quant à eux pas regardé à la dépense. Ces derniers ont généré des recettes dans les pays hôtes de 12,39 milliards de francs, un chiffre record. Ils ont consacré 9,36 milliards de francs pour des séjours avec nuitées, 5,3% de plus qu'en 2010.

Conséquence de l'appréciation du franc, les dépenses des Helvètes pour les excursions d'un jour et le tourisme de transit se sont envolées de 10,3% à un peu plus de 3 milliards de francs. Elles ont ainsi pour la première fois franchi la barre des 3 milliards.

ATS