Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Le FC Barcelone est devenu pour la deuxième fois de son histoire champion du monde des clubs, en donnant la leçon (4-0) à une équipe brésilienne de Santos dépassée.
Messi a éclaboussé de sa classe une rencontre à sens unique où Neymar a été inexistant.
Avec ce nouveau titre obtenu au Japon, le Barça clôt une année 2011 où il a régné sur cinq des six compétitions dans lesquelles il était engagé. Seule la Coupe du Roi lui a échappé, en finale contre le Real Madrid, un rival qu'il a écarté de sa route, à chaque fois, pour remporter le Championnat d'Espagne, la Supercoupe d'Espagne et la Ligue des champions. Fin août, les Blaugrana avaient ajouté la Supercoupe d'Europe à leur escarcelle.
Déjà titré en 2009 contre les Argentins d'Estudiantes (2-1), le Barça a eu cette fois la partie aisée contre un champion d'Amérique du Sud assez décevant, malgré la présence dans ses rangs du prodige Neymar et du meneur Ganso, sur qui reposent le jeu d'une Seleçao en reconstruction.
Le duel annoncé entre Neymar et Messi a fait long feu. Quand le premier, bien muselé par une vigilante défense catalane, a eu du mal à exister, faute de ballons exploitables, le second a, comme à son habitude, été éclatant et décisif en inscrivant un doublé.

ATS