Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'équipe russe des moins de 18 ans a été intégralement remplacée juste avant le Mondial pour "minimiser les risques" de contrôle antidopage positif au meldonium.

L'information a été confirmée vendredi par le ministre russe des Sports Vitali Moutko.

Dévoilée jeudi, la sélection russe des moins de 18 ans pour ce Mondial ne compte aucun des sélectionnés habituels, remplacés par des joueurs plus jeunes issus notamment de la sélection des moins de 17 ans.

"Il faut minimiser les risques. Nous ne savons pas ce qui peut se passer si des sportifs qui ont pris du meldonium participent à des compétitions internationales", a déclaré M. Moutko, cité par l'agence de presse russe "R-Sport", une semaine avant le début du Championnat du monde M18 organisés à partir du 14 avril aux Etats-Unis. "L'idée en changeant l'équipe est que si un groupe d'athlètes a pris du meldonium, nous ne savons pas si ce sera détecté", a précisé le ministre russe des Sports.

Le président honoraire de la Fédération Alexandre Stebline a été le premier a reconnaître que l'usage de meldonium, interdit par l'Agence mondiale antidopage (AMA) depuis le 1er janvier, était la cause de ces changements, blâmant l'entraîneur de la sélection des moins de 18 ans pour cette "catastrophe". Le président de la Fédération russe de hockey sur glace, Vladislav Tretyak, avait dans un premier temps évoqué une décision purement "tactique" jeudi.

ATS