Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les Suisses ont bu le calice jusqu'à la lie aux championnats du monde de Paris. Au Grand Palais, les épéistes Max Heinzer, Benjamin Steffen et Fabian Kauter ont été éliminés dès les 16es de finale de la compétition par équipes, battus 45-40 par les Pays-Bas et terminant à une décevante 17e place.
Contre des Néerlandais largement inférieurs sur le papier, les Suisses ont commencé de la pire des manières en se retrouvant menés 3-10, comme englués dans la spirale négative qui mine la délégation helvétique depuis le début des joutes parisiennes. Avec un tel handicap initial, le trio Heinzer-Steffen-Kauter n'a jamais pu rêver à une qualification pour le tour suivant.
Pourtant, l'équipe masculine avait fait ses preuves à l'épée depuis deux ans. Aux Mondiaux 2009 à Antalya (Tur), les Suisses avaient facilement disposé de ces mêmes Néerlandais en 16es de finale avant d'atteindre la 5e place. Lors des Européens 2009 (2es) et 2010 (4es), ils avaient aussi toujours joué le podium. Las, il n'en a rien été à Paris.
La Suisse quitte ainsi la capitale française avec la 13e place de Sophie Lamon et la 12e de l'équipe dames à l'épée comme meilleurs résultats. Il faut remonter aux Mondiaux 2003 à Cuba pour retrouver pareille disette.
La suprématie française dans la discipline semble ne pas connaître de limite. Les Tricolores Gauthier Grumier, Jean-Michel Lucenay, Ulrich Robeiri et Jérôme Jeannet ont en effet apporté àl'Hexagone un septième titre d'affilée dans un grand rendez-vous, égalant du même coup le record de la grande équipe d'Italie des années 50. En finale, la France s'est imposée 45-36 contre les Etats-Unis.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS