Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cyclisme - Philippe Gilbert a ajouté une ligne à son impressionnant palmarès. Le Belge a été sacré champion du monde de la course en ligne à Valkenburg (PB).
Comme prévu, tout s'est joué dans le dixième et dernier tour, à l'occasion de la montée du célèbre Cauberg. A deux kilomètres de l'arrivée, l'Italien Vincenzo Nibali a lancé les hostilités, mais il a été rapidement contré par Gilbert. Le Wallon s'est alors détaché et n'a plus été rejoint.
Il a devancé deux autres cadors du peloton, le Norvégien Edvald Boasson Hagen (à 4'') et l'Espagnol Alejandro Valverde (à 5''). Côté suisse, seul Michael Albasini a attaqué l'ultime montée du Cauberg avec le peloton de tête. Le Thurgovien n'a toutefois pas eu son mot à dire, se contentant de la 17e place.
Ses coéquipiers suisses avaient été lâchés plus tôt dans la course, à l'image par exemple d'Oliver Zaugg et Gregory Rast, retardés par une chute à 50 km de l'arrivée.
En s'imposant, Philippe Gilbert a sauvé sa saison. No 1 mondial en 2011 grâce notamment à son triplé dans les classiques ardennaises (Amstel Gold Race, Flèche wallonne, Liège-Bastogne-Liège), le coureur de 30 ans n'avait pas vraiment brillé depuis le début de l'année et son transfert dans l'équipe américano-suisse BMC.
Ses deux victoires sur le récent Tour d'Espagne avaient toutefois prouvé qu'il était revenu à son meilleur niveau. Et comme le Cauberg lui convient parfaitement (2 succès sur l'Amstel Gold Race), il faisait à nouveau partie des favoris pour ces Mondiaux.
Il s'agit du 26e titre mondial pour la Belgique dans la course en ligne, le premier depuis 2005 et Tom Boonen.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS