Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Patinage artistique - Carolina Kostner a mis fin à la domination asiatique qui durait depuis cinq éditions aux championnats du monde en rapportant un premier titre planétaire à l'Italie, à Nice.
Cette compétition féminine fut riche en suspense et en surprises à défaut d'être de haut niveau. Carolina Kostner, quadruple championne d'Europe, s'est imposée paradoxalement l'année où elle apparaît moins affûtée. La belle Italienne de 25 ans, cousine de l'ex-skieuse Isolde Kostner, est toujours aussi gracieuse mais son programme - sans triple lutz ni combinaison triple-triple - a déjà été meilleur techniquement.
Sa maturité et son expérience, sept ans après son premier podium aux Mondiaux, ont finalement prévalu. D'autant que l'épreuve était orpheline de la tenante du titre Miki Ando (Jap) et de la championne olympique Kim Yu-na (Corée du Sud), qui prend une année "off". Les Européennes réalisent même un inattendu doublé avec la médaille d'argent de la Russe Alena Leonova, le bronze revenant à la Japonaise Akiko Suzuki.
Côté suisse, ces joutes ont mis en évidence tout le chemin qu'il reste à parcourir pour retrouver des patineurs compétitifs. La Zurichoise Romy Bühler, âgée de 17 ans et demi, a gagné un rang par rapport au programme court pour se classer 23e. Un résultat honnête pour cette néophyte, dont les sauts restent le point faible mais qui vit passionnément pour son sport.

ATS