Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lara Gut tient sa première médaille aux championnats du monde de Beaver Creek (EU). Ce n'est pas l'or espéré, mais le bronze d'une descente remportée par la Slovène Tina Maze.

L'ambitieuse Tessinoise rêvait évidemment du titre suprême. Mais, au vu des circonstances, la skieuse de Comano peut s'estimer heureuse. Lorsqu'elle a franchi la ligne, elle occupait ainsi la 2e place derrière Anna Fenninger alors que les deux autres grandes favorites, Tina Maze et Lindsey Vonn, ne s'étaient pas encore élancées. Autant dire qu'un amer 4e rang se profilait pour Lara Gut...

Mais c'était sans compter sur l'étonnante défaillance de Lindsey Vonn. Sur sa piste et devant son public, l'Américaine n'a pas tenu le choc, échouant à une 5e place extrêmement décevante pour une championne de son standing.

Lara Gut, elle, ne va pas s'en plaindre. Grâce à cette 3e place, elle a complété sa collection de médailles, elle qui en compte désormais trois en argent et deux en bronze, Mondiaux et Jeux olympiques compris.

Avec une médaille autour du cou, Lara Gut a assuré l'essentiel à Beaver Creek. Et c'est libérée qu'elle pourra s'attaquer à ses deux dernières courses, le super-combiné (lundi) et le géant (jeudi). Deux épreuves où ses chances sont plus maigres que pour les disciplines de vitesse, mais pas inexistantes.

Cette médaille constitue aussi un sacré soulagement pour Swiss-Ski. Toujours hantée par le fiasco des joutes de Bormio en 2005 (0 médaille), la Fédération sait désormais qu'elle ne rentrera pas bredouille, et qu'elle fera au moins aussi bien qu'à Garmisch en 2011 et Schladming en 2013 (1 médaille à chaque fois).

Suter déçoit encore

Derrière Lara Gut, Nadja Jnglin Kamer a pris une inespérée 7e place. Blessée cet été au genou et revenue in extremis pour les Mondiaux, la Schwytzoise n'était pas attendue à pareille fête sur une piste aussi technique. Comme attendu rapide sur la partie de glisse, elle s'est ensuite bien défendue dans les courbes de la partie médiane. Cela n'a évidemment pas suffi pour la médaille, mais cela reste une belle performance au vu des circonstances.

Pour Fabienne Suter, en revanche, la déception est une nouvelle fois de mise. Sur une piste qui aurait dû lui convenir, l'autre Schwytzoise s'est classée au 9e rang, alors qu'elle visait un podium. Déjà largement battue en super-G, la skieuse de Sattel n'a, comme souvent par le passé, pas réussi à se sublimer pour ce type d'événements majeurs.

Quatrième Suissesse en lice, Marianne Abderhalden a, comme redouté, été loin du compte. En panne totale de confiance, la St-Galloise a échoué hors du top 20.

Troisième titre pour Maze

Comme pour le super-G, le titre s'est joué pour un souffle. Anna Fenninger s'était ainsi imposée pour 3 centièmes mardi devant Tina Maze. Et vendredi soir, c'est la Slovène qui a raflé la mise devant l'Autrichienne pour... 2 centièmes.

Déjà championne olympique de descente à Sotchi - ex aequo avec Dominique Gisin -, Tina Maze a ajouté une nouvelle ligne à son fabuleux palmarès. La Slovène aux skis suisses (Stöckli) compte désormais trois titres de championne du monde, elle qui avait été déjà sacrée en super-G à Schladming en 2013 et en géant à Garmisch en 2011.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS