Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Slovaque Matej Toth a été sacré champion du monde du 50 km marche en prenant les devants dès les premiers mètres pour ne jamais être rejoint, à Pékin. Il s'est imposé en 3h40'32.

Toth, 32 ans, a devancé l'Australien Jared Tallent (3h42'17) et le Japonais Takayuki Tanii (3h42'55).

Matej Toth devient le premier Slovaque champion du monde d'athlétisme de l'histoire. Sa victoire, sous une chaleur écrasante, a été impressionnante. Il avait fait 5e des Mondiaux de Moscou il y a deux ans.

Le Slovaque, également journaliste dans la vie civile, a dominé la course en imposant son rythme dès le départ. Il avait déjà impressionné en signant en mars le 3e chrono de l'histoire sur la distance, à Dudince (Tch).

L'épreuve des Mondiaux se déroulait en l'absence du Français Yohann Diniz, champion d'Europe 2014 et recordman du monde de l'épreuve en 3h32'33 l'an passé à Zurich. Toth était le dauphin de Diniz lors de cet Euro.

A Pékin, Slovaque a continuellement creusé l'écart - 8 secondes au 5e km, 27'' au 10e km, 39'' au 15e km, 50'' au 20e km, 55'' au 25e km - jusqu'à posséder 1'09'' au 30e km.

ATS