Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Beaver Creek reste le bastion de Ted Ligety. L'Américain y est devenu champion du monde de géant, glanant sa quatrième médaille d'or dans la discipline.

Déjà sacré aux Mondiaux de Garmisch en 2011 et à ceux de Schladming en 2013, mais aussi aux JO 2014 à Sotchi, le coureur de Park City est devenu le premier géantiste de l'histoire à aligner une telle série.

Ce quatrième titre n'allait pourtant pas de soi. Un peu moins performant cet hiver dans sa discipline de coeur, Ted Ligety subissait jusqu'ici le joug de Marcel Hirscher. L'Autrichien a ainsi raflé tous les géants de l'hiver en Coupe du monde, à l'exception notable de celui de Beaver Creek, remporté en décembre par... Ted Ligety.

De retour sur sa piste fétiche, l'Américain n'a pas failli pour les Mondiaux. Maîtrisant comme personne le parcours vallonné de la piste "Birds of Prey", il y a raflé la sixième victoire de sa carrière, et assurément la plus belle puisqu'elle lui a valu une médaille d'or.

Légèrement en retrait à l'issue de la première manche (4e à 0''24), Ted Ligety a forcé la décision dans le dernier mur de la seconde manche, taillant des courbes comme lui seul sait le faire. Personne n'a résisté à cette fabuleuse démonstration. Même Marcel Hirscher, en tête jusqu'au dernier temps intermédiaire, a échoué, terminant au 2e rang à 0''45. Comme très souvent, le Français Alexis Pinturault a pris la 3e place (à 0''88) derrière les deux rois du géant.

Côté suisse, Carlo Janka a sauvé les apparences avec son 11e rang. Le Grison n'a pas démérité mais, à l'image de ses précédentes courses des Mondiaux, il n'a pas réussi à totalement se sublimer.

Sur une piste qui aurait dû lui permettre de jouer les premiers rôles, Janka va ainsi quitter le Colorado avec plusieurs places d'honneur (12e, 9e, 6e, 11e), mais sans aucune médaille.

Les trois autres géantistes helvétiques n'étaient pas attendus aux avant-postes. Et malheureusement pour eux, ils n'ont pas fait mentir les pronostics. Distancés en première manche, pas beaucoup plus brillants sur le second tracé, le Grison Gino Caviezel (25e) ainsi que les Valaisan Elia Zurbriggen (27e) et Justin Murisier (29e) ne garderont pas un souvenir inoubliable de ce géant.

Il ne reste désormais plus que deux courses à Beaver Creek. Les dames seront en lice en slalom samedi, tandis que les messieurs en découdront dans la même discipline dimanche.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS