Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Usain Bolt s'est dit "à 100 %" de ses possibilités à l'heure d'aborder son ultime défi, les Mondiaux à Londres qui s'ouvrent vendredi.

"Je suis pleinement confiant, mon coach (Glen Mills) aussi", a déclaré l'idole devant les médias réunis en grand nombre sur les bords de la Tamise, à l'invitation de son équipementier.

L'homme aux 11 titres mondiaux n'a couru que trois fois sur la ligne droite cette saison: 10''03 chez lui à Kingston le 11 juin, 10''06 à Ostrava le 28 juin et 9''95 il y a dix jours à Monaco, pour trois victoires, face à une adversité réduite hormis à Monaco. Des chronos loin des standards de ses grandes années (son record du monde de 9''58 date des Mondiaux 2009 à Berlin), mais qui n'entame en rien le moral de la légende du sprint, connu pour arriver toujours à son pic de forme le Jour J.

Cet été, Bolt est allé soigner son dos chez son médecin Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt, l'ex-praticien du Bayern Munich. Un traitement qui lui a fait du bien. "Ma dernière course a montré que je suis sur le bon chemin. Je suis prêt", a répété le Jamaïcain. Il entamera son ultime show avec les séries du 100 m vendredi soir 4 août, la veille de la finale (à 22h45 heure suisse, samedi). Puis il s'alignera encore avec le relais jamaïcain sur le 4 x 100 m le week-end suivant, pour la "der des der".

Interrogé sur ses principaux rivaux, Bolt, fidèle à son habitude pour ce genre de questions, a esquivé. "Ce seront les sept autres dans les starting-blocks", a-t-il juste consenti. Car dans son esprit, il n'y a jamais eu de doute: seul lui peut gagner, et cela a du reste toujours été le cas, hormis lors de son faux départ aux Mondiaux 2011 de Daegu, en finale du 100 m.

ATS