Navigation

Monthey (VS) ne pourra pas introduire la taxe au sac en janvier

Les citoyens de Monthey (VS) ont refusé le règlement communal sur la gestion des déchets. En conséquence, la municipalité ne pourra pas introduire les nouveaux sacs poubelles taxés le 1er janvier prochain. sda-ats
Ce contenu a été publié le 26 novembre 2017 - 16:25
(Keystone-ATS)

Contrairement aux autres communes du Valais romand, Monthey ne mettra pas en place la taxe au sac le 1er janvier prochain. Dimanche, les citoyens ont dit non par 68,9% des voix au règlement communal sur la gestion des déchets.

"Le statu quo est maintenu dans l’attente d’un nouveau règlement", indique le président de Monthey, Stéphane Coppey, cité dans un communiqué de la ville. Il invite les référendaires à se mettre au travail "rapidement" afin de trouver "des solutions adéquates".

En raison de ce refus, la commune de Monthey ne pourra introduire la taxe au sac le 1er janvier prochain. Le sac taxé doit faire son apparition avec la nouvelle année dans les 63 communes du Valais romand. Le Haut-Valais l'avait adopté en 1993 déjà.

Le Valais fait partie des derniers cantons à introduire la taxe au sac. Au Tessin, ce système n'est appliqué que dans certaines communes, mais les citoyens ont accepté en mai dernier de le généraliser. Une fois cette décision en vigueur, les communes genevoises seront les seules de Suisse à ignorer ce système qui a vu le jour en 1975 à St-Gall.

Genève préfère d'autres méthodes

Cela ne veut pas dire pour autant que le canton de Genève ne fait rien pour augmenter son taux de recyclage. Il compte passer de 46% à 50% pour se situer dans la moyenne nationale et ainsi éviter la taxe au sac et ses inconvénients. D'autres méthodes sont privilégiées, notamment une politique de communication et de sensibilisation sur le tri.

Le canton a également introduit, en automne 2016, une poubelle verte pour les déchets organiques avec sacs biodégradables. L'objectif est de réduire d'un tiers la quantité de déchets de cuisine et de produire du compost 100% local et gratuit.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.