Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'agence de notation Moody's a dégradé d'un cran le Mécanisme européen de stabilité (MES), de Aaa à Aa1, avec une perspective négative, a-t-elle annoncé vendredi. Cette décision fait suite à la récente dégradation de la note souveraine de la France.

L'agence a par la même occasion annoncé la dégradation d'un cran du Fonds européen de stabilité financière (FESF), également de Aaa à Aa1, lui aussi assorti d'une perspective négative.

Outre la dégradation récente de la France, aujourd'hui notée Aa1, Moody's indique que cette décision est due à la "forte corrélation" en termes de risque de crédit au sein de principaux soutiens financiers du MES et du FESF.

L'agence a retiré à la France son "triple AAA" le 19 novembre dernier. "Le risque et la notation des MES et FESF sont étroitement liés à ceux de leurs principaux soutiens", explique Moody's en rappelant que la France est le deuxième plus gros pays contributeur des MES et FESF.

Importants capitaux

La part de la France dans le MES s'élève à 20,4%, derrière celle de l'Allemagne, toujours notée Aaa par Moody's, qui est de 27,1%.

L'agence souligne que les MES et FESF restent très bien notés car ils continuent de bénéficier d'importants capitaux mobilisés par les Etats contributeurs, et des notes élevées de ces Etats dont la note moyenne est Aa1.

En conséquence de cette décision, l'agence de notation indique que l'ensemble des titres de dette émis à ce jour par le FESF se voient dégradés d'un cran, passant de Aaa à Aa1, ajoute Moody's.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS