Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Athlétisme - Stéphane Joly est devenu le premier Suisse à remporter Morat -Fribourg depuis 1998, après sa victoire haut la main dimanche au terme des 17,17 km de la grande classique sur route.
Le Jurassien s'est révélé très à l'aise en montée pour devancer le Kényan Daniel Kiptum, déjà deuxième l'an passé.
Le chrono de Joly, 53'04, est de grande qualité et représente une amélioration de 1'42'' par rapport au temps signé l'an passé par le Franc-Montagnard lors de sa 4e place. Joly est le premier Suisse à s'imposer depuis le Valaisan Stéphane Schweickhardt en 1998.
Seize hommes ont couru plus vite que Joly dans l'histoire, mais le Jurassien n'est pas loin chronométriquement du légendaire et nonuple vainqueur Markus Ryffel, dont le meilleur temps est de 52'45.
"J'ai fait une très grande performance aujourd'hui. Depuis des mois, tous les jours je pense à cette course mythique", a relevé le vainqueur, qui a surtout brillé en cross ces dernières saisons. "Pour moi, c'était 'ça passe ou ça casse'. Ma stratégie était de durcir la course et j'ai attaqué à fond dans la montée, même si j'ai eu du mal au pied de La Sonnaz."
Joly s'était préparé durant cinq semaines en altitude dans la région de l'oasis de Figuig, au Maroc, en compagnie des meilleurs marathoniens marocains. Il cherchait à rebondir après son double abandon au printemps aux marathons de Düsseldorf et Ottawa. Désormais gonflé à bloc, il envisage une nouvelle tentative sur le marathon et vue de s'attaquer aux minima olympiques pour Londres.
Joly a devancé Kiptum de 17 secondes, l'Erythréen de Genève Tesfay Felfele prenant la 3e place à 1'15.
Chez les dames, la Kényane Caroline Chepkwony s'est imposée avec le troisième chrono de l'histoire, en 59'09, devant sa compatriote Monica Jepkoech (1'01'58) et la Soleuroise Martina Strähl (1h02'13).

ATS