Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - La mère du nouveau-né retrouvé fin mai dans la poubelle des toilettes d'un parc public à Morges (VD), ne s'est toujours pas annoncée. La procédure est au point mort dans l'attente d'une clôture sauf élément nouveau.
"C'est le calme plat", reconnaît lundi le juge Yves Gringet, plus d'un mois après la découverte de l'enfant, le 26 mai, en hypothermie au parc Vertou. Du matériel ADN de la mère a été retrouvé.
Par hypothèse, on pourrait imaginer que lors d'un recoupement fortuit, on puisse la retrouver, explique le juge. Il ajoute qu'aucun témoin ne s'est manifesté malgré l'appel lancé par la police.
"Le bébé va bien", se félicite pour sa part Noémie Helle, tutrice générale. "Nous essayons de faire en sorte qu'il soit un enfant normal malgré des circonstances de naissance qui ne le sont pas", souligne-t-elle.
Passé le délai de six semaines, soit jeudi, la tutrice doit saisir l'autorité tutélaire pour obtenir une abstraction de consentement des parents. Il s'agit du premier pas pour lancer la procédure d'adoption plus compliquée dans le cas de Morges où il n'y a pas de parents.
Entre 10 et 20 personnes s'étaient annoncées après la découverte du nouveau-né pour l'adopter, "de toutes classes sociales, y compris des gens eux-mêmes en difficulté", précise la tutrice. "Tout le monde a été touché" par cette naissance, certains ont apporté des cadeaux à l'hôpital. La procédure d'adoption n'en suivra pas moins un cours normal.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS