L'ancien président Argentin Fernando de la Rua est mort mardi à Buenos Aires à l'âge de 81 ans. Il avait dû démissionner et quitter le palais présidentiel en hélicoptère sous la pression de la rue lors de la crise économique de 2001.

"Je regrette le décès de l'ex-président de la Rua. Sa trajectoire démocratique mérite la reconnaissance de tous les Argentins. Je m'associe à la peine de sa famille", a déclaré le président Mauricio Macri.

De la Rua est mort mardi à l'aube à la clinique Fleming de Buenos Aires. Il y était hospitalisé, en raison de problèmes cardiaques et rénaux.

Président de 1999 à 2001, Fernando de la Rua avait démissionné le 19 décembre 2001. Le pays était alors confronté à la plus grave crise économique de son histoire.

Violentes émeutes

Cette année-là, de violentes émeutes avaient été sévèrement réprimées, faisant une trentaine de morts. L'ancien chef d'Etat avait fui en hélicoptère la Casa Rosada, le palais présidentiel du centre de la capitale argentine, assiégé par des milliers de manifestants. Il vivait éloigné de la vie politique depuis son départ précipité de la présidence.

Fernando De la Rua avait été hospitalisé lundi dans un état très grave pour "une décompensation cardiaque et rénale" dans une clinique privée de Buenos Aires. En janvier, il avait déjà été opéré pour une anomalie cardiovasculaire, puis il avait été à nouveau hospitalisé en mai en raison d'une complication rénale.

Sa dernière apparition publique date de novembre dernier, à l'occasion de la soirée de gala que le gouvernement avait offerte au Teatro Colón dans le cadre du sommet du G-20.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.