Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le chef d'orchestre espagnol Jesus Lopez Cobos (ici en 1997) est décédé à Berlin (archives).

KEYSTONE/AP CINCINNATI ENQUIRER

(sda-ats)

Le chef d'orchestre espagnol Jesus Lopez Cobos, qui a notamment dirigé l'Opéra de Berlin ou l'orchestre symphonique de Cincinnati, est décédé vendredi à Berlin. Il a été emporté par un cancer à l'âge de 78 ans, ont annoncé ses représentants à Madrid.

Jesus Lopez Cobos sera enterré à Toro, village médiéval de 9000 habitants, dans la région de Castille-et-Léon (nord-ouest) où il est né, a précisé l'agence Conciertos Vitoria tandis que la mairie de la ville annonçait trois jours de deuil après sa disparition.

Formé au conservatoire de Vienne, Lopez Cobos a dirigé ponctuellement les meilleurs orchestres du monde, notamment les orchestres philarmoniques de Vienne et Berlin, l'orchestre symphonique de Londres, quand il ne dirigeait pas à la Scala de Milan ou au Metropolitan Opera de New York.

Son premier concert date de 1978, à Londres. De là, il est passé à l'Opéra de Berlin, en tant que directeur général (1981-1990), et à Madrid, où il a dirigé l'orchestre national d'Espagne (1984-1988) puis Cincinatti (1990-2000) dans l'Etat américain de l'Ohio.

Passion pour l'opéra

En Espagne il a reçu en 1981, à 41 ans, le prestigieux prix Prince des Asturies des arts. Il a aussi travaillé en tant que directeur musical au Teatro Real, au moment de sa renaissance, entre 2003 et 2008. Selon El Pais, il est encore pour beaucoup dans la composition de l'orchestre actuel.

"L'Espagne perd un des grands du monde de la musique", a regretté vendredi le ministre de la Culture et porte-parole du gouvernement Íñigo Méndez de Vigo.

Très demandé, López Cobos a eu une activité frénétique jusqu'à sa mort, au Japon, en Chine, aux Etats-Unis.

Une importante discographie lui survit, comprenant l'interprétation d'oeuvres de Georges Bizet, Manuel de Falla, Maurice Ravel ou Gustav Mahler.

Sa passion restait l'opéra et en particulier "Cosi fan tutte" de Wolfgang Amadeus Mozart.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS