Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ambassade britannique à Moscou située à proximité du ministère russe des affaires étrangères (archives)

KEYSTONE/AP/ALEXANDER ZEMLIANICHENKO

(sda-ats)

La Grande-Bretagne doit réduire son effectif diplomatique en Russie de plus de 50 personnes, ont décidé les autorités russes samedi. Londres a un mois pour se conformer aux nouvelles directives russes.

Moscou avait déjà décidé jeudi d'expulser 60 diplomates américains après une décision similaire prise par Washington. Ces annonces interviennent dans le cadre des suites de l'affaire Skripal, du nom de cet ex-agent double russe empoisonné début mars au Royaume Uni. Londres accuse Moscou d'être derrière cet empoisonnement.

La Russie donne un mois à Londres pour réduire son personnel diplomatique en Russie au même nombre que celui des diplomates russes présents au Royaume-Uni. Laurie Bristow, l'ambassadrice de Grande-Bretagne en Russie, a une nouvelle fois été convoquée par les autorités russes afin d'être informée de cette nouvelle directive.

Le 17 mars dernier, Moscou avait déjà annoncé l'expulsion de 23 diplomates britanniques et ordonné la fermeture du British Council et du consulat britannique de Saint-Pétersbourg.

"La Russie a suggéré la parité. La partie britannique a plus de 50 personnes en excédent", a déclaré samedi la porte-parole du ministère russe des affaires étrangères Maria Zakharova.

Retour en Russie pour 60 diplomates

Par ailleurs, les 60 diplomates russes expulsés par les Etats-Unis vont regagner la Russie samedi, a confirmé l'ambassadeur russe à Washington Anatoli Antonov, cité par l'agence de presse russe TASS.

"Le 31 mars, tous les diplomates qui ont été déclarés 'persona non grata' vont retourner chez eux en avion avec leurs familles", a déclaré l'ambassadeur aux journalistes. Au total, 171 personnes vont quitter le pays et le gouvernement russe a fourni deux avions pour leur transport, dont l'un fera une brève escale à New York pour y récupérer 14 familles, a-t-il ajouté.

Washington a qualifié d'"espions" les diplomates expulsés, dont 48 attachés à l'ambassade de Russie à Washington et 12 autres travaillant à la Mission russe à l'ONU, et décrété la fermeture du consulat russe à Seattle (nord-ouest des Etats-Unis).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS