Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Russie, seule grande puissance aux relations étroites avec le régime de Damas, intensifie ses efforts en vue d'une sortie de crise en Syrie. Elle a pressé vendredi le président Bachar al-Assad à dialoguer avec l'opposition, dont le chef a cependant décliné l'invitation à Moscou.

"Nous avons activement incité, comme nous le faisons depuis des mois, le régime syrien à faire le maximum pour concrétiser ses intentions de dialoguer avec l'opposition", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, à l'issue d'une rencontre avec son homologue égyptien, Mohamed Amr.

La Russie, de facto l'un des derniers soutiens du régime de Damas auquel elle vend des armes, multiplie les contacts ces derniers jours à propos du dossier syrien.

Plus tôt dans la journée, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov, a indiqué que Moscou avait invité le chef de la Coalition de l'opposition syrienne, Moaz El-Khatib, afin de participer à des négociations en vue d'un règlement du conflit.

"Nous avons dit clairement que nous n'irions pas à Moscou. Nous pourrions nous rencontrer dans un pays arabe s'il y a un ordre du jour clair", a répondu M. Khatib.

Réunions des "trois B"

En début d'année prochaine, William Burns, sous-secrétaire d'Etat américain chargé du Moyen-Orient, devrait à son tour se rendre dans la capitale russe pour une nouvelle rencontre avec son homologue russe, M. Bogdanov, et M. Brahimi.

Ces "trois B" (Brahimi, Bogdanov, Burns), qui se sont déjà rencontrés ce mois-ci, sont convenus qu'une solution politique était nécessaire et possible.

Signes d'érosion

Ces déclarations interviennent alors que l'opposition armée continue de gagner du terrain face au régime. Les rebelles sont notamment parvenus à pénétrer jeudi, après des mois de siège, dans l'aéroport militaire de Menagh, près d'Alep.

En outre, deux généraux de l'aviation syrienne ont quitté les rangs de l'armée pour se réfugier en Turquie, rejoignant des centaines d'autres militaires ayant fait défection.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS