Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le constructeur automobile allemand Volkswagen (VW) a annoncé mardi le rappel en Suède de près de 225'000 véhicules. Ces unités sont équipées du fameux logiciel truquant les tests antipollution.

La filiale suédoise du numéro un mondial de l'automobile a indiqué dans un communiqué qu'étaient concernées quelque 104'000 voitures VW, 57'000 Audi, 28'000 Skoda, 2000 Seat, et 33'000 utilitaires VW.

Les propriétaires de chacun de ces véhicules diesel vont être contactés pour se voir donner la marche à suivre. "Par la suite les clients seront informés des solutions techniques pour améliorer leur véhicule et pourront prendre rendez-vous dans leur garage", a indiqué Volkswagen.

Le logiciel permettant d'abaisser les émissions d'oxyde d'azote est présent sur 11 millions de véhicules dans le monde, une tricherie qui a gravement terni l'image du groupe, fait chuter sa valeur en Bourse et causé la démission de son patron Martin Winterkorn.

Après la révélation du scandale, la ministre de l'Environnement suédoise Åsa Romson (Verts) s'était dite "stupéfaite qu'un constructeur automobile renommé semble s'être comporté d'une manière aussi honteuse".

Requêtes américaines

Aux Etats-Unis, des parlementaires américains ont réclamé mardi des explications à Volkswagen. Dans des lettres séparées, les dirigeants républicains et démocrates des commissions de l'énergie et du commerce de la Chambre des représentants demandent au constructeur et à l'agence américaine de protection de l'environnement de leur fournir des documents pour contribuer à leur enquête.

ATS