Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Motion de censure contre le gouvernement adoptée au Kosovo

Pristina - Le Parlement kosovar a adopté ce mardi une motion de censure contre le gouvernement, a annoncé devant les députés le président kosovar par intérim, Jakup Krasniqi. Ce vote ouvre la voie à des élections législatives d'ici la fin de l'année.
"Je constate qu'avec 66 voix pour, une contre et deux abstentions, le Parlement a adopté la motion de censure contre le gouvernement de la République du Kosovo", a déclaré M. Krasniqi devant les députés.
Selon la Constitution, des élections législatives doivent désormais avoir lieu dans un délai de 45 jours. Le gouvernement kosovar ne réglera désormais que les affaires courantes. Il s'agira du premier scrutin de ce type depuis la proclamation d'indépendance du Kosovo, en février 2008.
Pour être adoptée la motion de censure devait recueillir au moins 61 voix de l'Assemblée, qui comprend 120 députés. Le vote est intervenu à l'issue d'un débat au cours duquel le gouvernement du premier ministre Hashim Thaci a essuyé de violentes critiques de la part de l'opposition.
Des élections pour la fin de l'année risquent de retarder le dialogue à venir avec la Serbie, que les Européens, ainsi que les responsables serbes, souhaitent voir débuter le plus tôt possible.
Aucune date n'a encore été avancée pour le début des discussions qui doivent se dérouler sous les auspices de l'Union européenne et porter sur différentes questions pratiques, concernant aussi bien les Albanais que les Serbes du Kosovo.
Le Kosovo traverse sa plus grave crise politique depuis la proclamation d'indépendance. Cette crise a débuté avec la démission surprise, fin septembre, de l'ancien président Fatmir Sejdiu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.