Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Motocyclisme - Dominique Aegerter, l'un des trois atouts suisses engagés en Moto2, veut franchir un cap cette saison. Le pilote bernois veut tutoyer les sommets en 2012.
Et pour bien imager cette ambition, l'équipe Technomag-CIP a choisi d'organiser sa présentation annuelle en montagne, à plus de 2200 mètres d'altitude, sur les pistes enneigées de Verbier. "C'était génial", a résumé Aegerter, qui avait rejoint le lieu de la conférence de presse sur un traineau tiré par des chiens.
"Domino" est convaincu d'avoir les moyens de réussir une grande saison, malgré des premiers tests mitigés à Valence le mois dernier. "Je suis tombé dès le premier tour. Ensuite, mes temps n'ont pas été très satisfaisants", a expliqué le pilote de 21 ans, 8e du championnat du monde Moto2 l'an passé. En 2011, Aegerter avait obtenu son premier podium en finissant 3e à Valence.
L'arrivée dans son équipe de l'expérimenté Italien Rodolfo Rolfo (31 ans) est vécue comme un challenge bienvenu par Aegerter. Dans la défunte catégorie des 250 cm3, le résident de Lugano avait été vice-champion du monde en 2003 et 3e l'année précédente. Après un passage en Superbike, Rolfo est revenu en Moto2 en 2010, et il a fêté en Malaisie la 4e victoire de sa carrière en Grand Prix. "Je veux à nouveau atteindre ce niveau", a affirmé l'Italien.
Technomag-CIP ne lésine pas sur les moyens: l'équipe a un budget de deux millions d'euros pour la Moto2, et un million pour la Moto3 où elle engagera deux jeunes pilotes de 17 ans, Kenta Fujii (Jap) et Alain Techer (Fr).
Les prochains essais se dérouleront dès le 19 mars à Jerez. Le championnat du monde débutera le 8 avril au Qatar.

ATS