Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La troisième journée des quarts de finale des play-off a vu Fribourg relever la tête en battant Lugano 4-3 ap à la Resega. Genève a coulé 5-1 à Berne alors que Bienne a repris la main contre Davos.

La première prolongation des play-off 2018 a finalement souri à Fribourg Gottéron dans un match haletant et rythmé à la Resega. Il a fallu plus de soixante minutes pour départager les deux formations. 75'13 exactement et un tir terrible de Killian Mottet pour donner la victoire aux Dragons et un premier point dans ces play-off.

Fribourg a fait preuve de caractère. Menés 3-1 au terme des vingt premières minutes, les Dragons ont su faire le dos rond avant de revenir petit à petit dans la partie en s'appuyant sur ses meilleurs joueurs.

Lugano s'est-il cru en demi-finale lors de la première pause? Peut-être. Toujours est-il que les soldats de Greg Ireland n'ont pas fait les mêmes efforts qu'en début de match. Et le discours de Mark French a fait mouche puisque Birner et Cervenka ont offert une prolongation méritée à des Fribourgeois pleins d'abnégation.

Le temps supplémentaire a vu les deux équipes se rendre coup pour coup et c'est donc le Fribourgeois Mottet qui a délivré les siens pour relancer les actions de son club dans cette série.

Genève au bord du gouffre

Genève-Servette se retrouve mené 3-0 dans sa série de quarts de finale face au champion Berne après avoir perdu 5-1 dans la capitale. Les meilleurs joueurs bernois ont fait la différence.

Si James Cameron avait eu une subite envie de faire une suite à son Titanic, il aurait pu prendre les play-off de Genève-Servette. Après un deuxième match où les Servettiens avaient été mal payés, les voici remis à leur place par des Bernois intraitables. Les Aigles ont été plutôt à l'aise lors d'un tiers initial pourtant perdu 1-0. Et c'est bien là le problème lorsque l'on affronte les Ours. Même moyens, ces derniers parviennent à trouver la faille. Par Scherwey en la circonstance (17e).

Dès le deuxième tiers, les hommes de Craig Woodcroft ont baissé pavillon. Bodenmann a doublé la mise à la 26e et les carottes ont été définitivement cuites entre la 38e et la 39e sur des réussites de Raymond et Ebbett. Le pauvre Christophe Bays, préféré à Robert Mayer devant le but grenat, n'a pas pu faire grand-chose. Da Costa a sauvé l'honneur, mais le coeur n'y était même pas. Genève tentera tout de même samedi d'éviter le "sweep" et d'en gagner au moins une histoire d'éviter un deuxième camouflet de suite après le 4-0 de l'an dernier contre Zoug au même stade de la compétition.

Bienne vire en tête

Bienne semble avoir retrouvé l'âme qui lui a permis de terminer la saison régulière au 3e rang. Les Seelandais, vainqueurs dans les Grisons mardi soir, sont désormais aux commandes 2-1 dans leur série grâce à leur succès à domicile 5-3.

Piégés par deux réussites de Rödin, les joueurs d'Antti Törmänen n'ont pas paniqué. Ils ont réduit l'écart à la 33e via Micflikier histoire de poser les bases de leur retour. Et lors du dernier vingt, ils ont porté l'estocade grâce à Fabian Sutter et à deux buts de Rajala. Et avec un bon Jonas Hiller, les Biennois ont pu faire valoir leur très bel état d'esprit.

Match extrêmement indécis à Zoug où Zurich est allé s'imposer 3-2 pour mener 2-1 dans la série. Les hommes de Hans Kossmann ont fait la différence lors des situations spéciales. Alors oui Pettersson a frappé en supériorité numérique pour le 2-0, mais les Lions ont surtout inscrit leurs deux autres buts à 4 contre 5! Lors du troisième tiers, les Zurichois ont tenu bon en évitant de prendre des pénalités stupides.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS