Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hambourg - Mouammar Kadhafi continue sa guerre verbale contre la Suisse. Dans un entretien au "Spiegel" en ligne, il accuse la Confédération de terrorisme et d'incitation au suicide. Concernant la chancelière allemande, le dirigeant libyen a un avis en demi-teinte: c'est une forte personnalité, mais "plus un homme qu'une femme", dit-il.
Mouammar Kadhafi qualifie la Suisse de "bande, d'Etat en dehors de la communauté internationale". L'arrestation de son fils Hannibal à Genève en juillet 2008 était un "acte de terrorisme"; al-Qaïda procède de la même façon avec ses victimes, ajoute-t-il.
Le dirigeant africain s'en prend aussi à l'aide au suicide, autorisée sur le territoire helvétique. Selon lui, de nombreux candidats au suicide seraient tués à dessein.
Le gouvernement suisse pratiquerait en outre "le blanchiment d'argent à large échelle", et prétendrait se situer au-dessus du droit international. "Cela fait de lui une mafia", estime-t-il, ajoutant: "J'en appelle dès lors au démantèlement de l'Etat helvétique".
Si Angela Merkel, "forte personnalité", est pour le dirigeant libyen "plus un homme qu'une femme", le président américain Barack Obama se voit attribuer de bonnes notes pour sa réforme du système de santé, le retrait amorcé des troupes US d'Irak ainsi que pour son projet de réduction des armes nucléaires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS