Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La saison de la mousson est censée durer jusqu'en septembre en Inde (archives)

KEYSTONE/AP/RAJESH KUMAR SINGH

(sda-ats)

Des inondations en Inde liées à la mousson ont provoqué la mort près de 700 personnes et le déplacement de millions d'autres, a rapporté lundi la presse indienne. Par ailleurs, la foudre a fait au moins 21 morts.

Dans le seul Etat du Gujarat (ouest), le bilan des morts a grimpé à 213 après la découverte d'une centaine de corps durant le week-end, contre quelque 120 victimes estimées la semaine dernière. Le reflux des eaux a permis aux sauveteurs d'accéder à des zones reculées. Les autorités indiennes s'attendent à voir encore augmenter ce bilan.

Une vingtaine d'Etats sont touchés par les pluies de mousson qui ont débuté en juin. Le Bengale occidental ainsi que les Etats de l'Arunachal Pradesh et de l'Assam, dans le nord-est, de Jharkhand et du Bihar, dans l'est, ont aussi été affectés par des inondations et des glissements de terrain.

Dans l'Odisha (est), au moins 18 personnes sont mortes foudroyées et trois autres ont perdu la vie dans l'Etat de Jharkhand. La majorité travaillait dans les rizières, selon l'Autorité locale en charge de la gestion des catastrophes.

Le département national de météorologie a prévenu que de nouveaux orages étaient encore attendus mardi.

ATS