Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le niveau de l'eau n'a pas encore entamé sa décrue au Népal, selon les autorités.

KEYSTONE/AP/MANISH PAUDEL

(sda-ats)

Des glissements de terrain et inondations consécutifs à des jours de pluies torrentielles dans l'Himalaya ont fait une centaine de morts en Inde et au Népal. Les autorités redoutent que ce bilan n'augmente encore.

"Depuis vendredi, au moins 49 personnes ont été tuées dans des inondations ou des glissements de terrain", a indiqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur népalais, Deepak Kafle. Dix-sept manquent à l'appel. La Croix-Rouge a avancé quant à elle un bilan de 53 morts et de plusieurs dizaines de disparus.

Dans le parc national du Chitwan, très populaire auprès des touristes au Népal, des hôtels ont dû évacuer leurs clients vers des chambres des étages supérieurs en raison des inondations.

Evacués à dos d'éléphant

Un responsable hôtelier a précisé avoir fait évacuer des touristes à dos d'éléphant vers la grande route la plus proche, afin qu'ils puissent rejoindre Katmandou. Dans l'est du Népal, l'aéroport de Biratnagar, envahi par un mètre d'eau, a été fermé.

Cette année, plus de 100 personnes sont déjà mortes à cause des pluies de mousson, qui frappent traditionnellement le Népal entre juin et août. L'an dernier, le phénomène avait fait moins de cent morts.

Deux autocars dans le vide

En Inde voisine, au moins 45 personnes sont mortes après qu'un glissement de terrain dû à ces pluies a entraîné deux autocars sur une route montagneuse vers le précipice, a indiqué dimanche Sandeep Kadam, un haut responsable de l'Etat de Himachal Pradesh. Des dizaines d'autres sont portées disparues.

Les deux cars s'étaient arrêtés pour prendre une pause vers minuit, samedi dans l'Himachal Pradesh, Etat montagneux du nord de l'Inde, lorsque des tonnes de roches et de boues ont emporté tout un tronçon de la route.

"Un tronçon de 200 m de route nationale a été emporté avec deux autocars et nous craignons que plus de 50 personnes ne soient enterrées" sous les gravats, a expliqué le colonel Aman Anand, porte-parole de l'armée indienne. La tâche des secouristes était compliquée par la boue et les amas de rochers.

Maisons détruites

Des maisons ont également été détruites, après des jours de pluies torrentielles dans cette région de l'Himalaya en pleine période de mousson.

Des centaines de personnes sont mortes en Inde à cause d'inondations, de pluies violentes ou de glissements de terrain depuis le début de la saison des pluies.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS