Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Angelique Kerber perdra sa 1re place mondiale lundi prochain. La gauchère allemande a été sortie dès les quarts de finale à Wimbledon, s'inclinant 4-6 6-4 6-4 devant Garbiñe Muguruza (no 14).

Finaliste malheureuse l'an dernier sur le gazon de Church Road, Angelique Kerber a fini par céder devant le tennis d'attaque de l'Espagnole. Garbiñe Muguruza (24 ans), qui a elle aussi déjà disputé une finale à Wimbledon (en 2015), a ainsi commis pas moins de 50 fautes directes mais a surtout armé 55 coups gagnants.

Angelique Kerber avait récupéré la 1re place mondiale le 15 mai, après l'avoir cédée l'espace de trois semaines à Serena Williams. Elle l'aura occupée pendant 34 semaines au total. L'Allemande l'avait déjà conservée de justesse à l'issue de Roland-Garros, Simona Halep ayant manqué l'opportunité de la détrôner en s'inclinant en finale face à Jelena Ostapenko.

Simona Halep (no 2), qui a dominé la "revenante" Victoria Azarenka (WTA 683) 7-6 (7/3) 6-2 lundi au 4e tour, bénéficie d'ailleurs d'une nouvelle occasion durant ce tournoi: elle sera no 1 mondial si elle atteint les demi-finales. Pour ce faire, la Roumaine devra battre la Britannique Johanna Konta (no 6) mardi. Si elle n'y parvient pas, c'est la Tchèque Karolina Pliskova qui s'emparera du 1er rang du classement WTA.

Garbiñe Muguruza, qui avait perdu son titre de Roland-Garros dès les 8es de finale, se frottera quant à elle à Svetlana Kuznetsova (no 7) mardi en quart de finale. La résidente genevoise mène 3-1 dans son face-à-face avec la Russe de 32 ans, facile vainqueur 6-2 6-4 de la Polonaise Agnieszka Radwanska (no 9).

Le deuxième quart de finale du haut du tableau mettra aux prises Magdalena Rybarikova (WTA 87) et Coco Vandeweghe (no 24). La Slovaque s'est imposée 6-4 2-6 6-3 devant la qualifiée croate Petra Martic (WTA 135). L'outsider américaine, demi-finaliste de l'Open d'Australie en janvier et quart de finaliste en 2015 à Londres, a pour sa part battu Caroline Wozniacki (no 5) 7-6 6-4.

Un choc Ostapenko/Venus Williams

Le conte de fées se poursuit d'ailleurs pour Jelena Ostapenko (no 13). La surprenante championne de Roland-Garros a cueilli son 11e succès d'affilée en Grand Chelem, dominant la tête de série no 4 Elina Svitolina 6-3 7-6 (8/6). Sacrée en 2014 chez les juniors à Church Road, la Lettone de 20 ans a eu besoin de... huit balles de match pour vaincre la résistance de l'Ukrainienne.

Première joueuse à atteindre les quarts de finale du tournoi majeur suivant son premier sacre en Grand Chelem depuis Kim Clijsters en 2005/2006 (titre à New York, demi-finale à Melbourne), Jelena Ostapenko est assurée d'intégrer le top 10 du classement WTA lundi prochain. Sa prochaine adversaire sera la quintuple lauréate de l'épreuve Venus Williams (no 10), qui a écrasé la Croate Ana Konjuh (no 27) 6-3 6-2. La gagnante de ce duel affrontera Simona Halep ou Johanna Konta en demi-finale.

ATS