Toute l'actu en bref

Le mur, dont une vingtaine de mètres ont été mis au jour, date de l'âge du fer tardif.

Département tessinois de l'aménagement du territoire

(sda-ats)

Surprise lors de travaux dans la commune tessinoise de Gudo, dans le district de Bellinzone: les restes d'un mur en pierre datant du IVe ou IIIe siècle avant J.-C. sont apparus au grand jour. Le mur est dans un état excellent, selon le service archéologique du canton.

Jusqu'ici, environ 20 mètres de l'imposante construction ont été déterrés, a annoncé mercredi le département de l'aménagement du territoire tessinois. Le mur se trouvait sous plusieurs couches de terre.

Quelques céramiques et éléments en métal ont été retrouvés dans les restes. Ils ont permis de dater approximativement le mur. Il a dû être érigé entre le IVe et le IIIe siècle avant Jésus-Christ, soit en plein Âge du fer tardif.

Le mur a dû servir de protection pour un habitat contre les débordements d'eau. De telles constructions ont déjà été retrouvées dans cette zone, près d'une colonie remontant à l'Âge du bronze.

Le service archéologique tessinois entend se servir de cette découverte afin de mieux comprendre les débuts de l'occupation du Tessin. La façon dont les humains ont réussi à se protéger de la rivière Tessin et de ses affluents joue un rôle dans cette compréhension.

ATS

 Toute l'actu en bref