Toute l'actu en bref

Andy Murray est en souffrance à Roland-Garros. Déjà accroché par Andrey Kuznetsov au 1er tour, le no 1 mondial a encore eu besoin de quatre sets pour vaincre Martin Klizan (ATP 50).

Finaliste malheureux l'an dernier à Paris, l'Ecossais s'est imposé 6-7 (3/7) 6-2 6-2 7-6 (7/3) en 3h34' au 2e tour devant le talentueux gaucher slovaque. Il est revenu de loin dans la quatrième manche, où son adversaire a mené 5-2 et servi pour le gain du set à 5-3.

Andy Murray devrait également souffrir au 3e tour, où l'attend sa "victime" de la finale des JO 2016 Juan Martin Del Potro (no 29). Le conditionnel est cependant de mise: incertain jusqu'au dernier moment à la Porte d'Auteuil, Juan Martin Del Potro semblait en effet sur le point d'abandonner lorsque son adversaire du 2e tour Nicolas Almagro (ATP 69), à nouveau touché au genou gauche, était contraint de jeter l'éponge...

Juan Martin Del Potro avait remporté le premier set 6-3, Nicolas Almagro le deuxième sur le même score. A 1-1 dans la troisième manche sur un service de l'Argentin, Nicolas Almagro est resté les pieds cloués au sol puis s'est pris la tête à deux mains avant de se laisser tomber en arrière en larmes. Juan Martin Del Potro a alors rejoint l'Espagnol et l'a aidé à se relever. Il lui a proposé de l'eau, l'a raccompagné vers son banc et l'a pris dans ses bras pour tenter de le consoler.

Andy Murray affiche un bilan de 6-3 face à Juan Martin Del Potro (1-1 sur terre battue). Il a une revanche à prendre sur le vainqueur de l'US Open 2009, qui avait signé face au Britannique un succès épique et importantissime l'automne dernier en demi-finale de la Coupe Davis.

Le tournoi parisien a par ailleurs perdu l'une de ses attractions: Nick Kyrgios (no 18), qui rêvait de frapper un premier grand coup à Paris, a en effet été éliminé dès le 2e tour. L'Australien a subi les foudres de Kevin Anderson (ATP 56), quart de finaliste à Genève la semaine dernière. Il s'est incliné 5-7 6-4 6-1 6-2 devant le géant sud-africain (2m03), auteur de 21 aces.

Adversaire potentiel de Stan Wawrinka au stade des 8es de finale, Gaël Monfils (no 15) a en revanche parfaitement tenu son rang. Facile vainqueur (6-1 6-4 6-1) du gaucher brésilien Thiago Monteiro (ATP 95), le Parisien n'a - comme le Vaudois - pas encore perdu le moindre set dans ce tournoi. Forfait à Rome à la suite d'une blessure à une cheville, il semble à nouveau en pleine possession de ses moyens.

ATS

 Toute l'actu en bref