Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Gandria - Le Musée suisse des douanes de Gandria (TI) consacre son exposition annuelle à la contrebande des biens culturels. Visible jusqu'au 15 octobre, elle éclaire le problème du déplacement criminel de biens culturels et jette une lumière sur la contrebande ainsi que le pillage.
Outre des photographies illustrant le phénomène du vol et du pillage des biens culturels, l'exposition présente des exemples de biens volés comme une figurine en terre cuite de la culture Nok au Nigéria ou une plaque en bronze du Bénin. A noter que toutes les pièces exposées sont des copies.
La Suisse est une des places du commerce de l'art les plus importantes au monde, a indiqué l'Administration fédérale des douanes. En 2009, les biens culturels importés représentaient une valeur de 1,39 milliard de francs, selon une statistique encore provisoire.
A l'occasion de l'inauguration de l'exposition, lundi, le directeur de l'Office fédéral de la culture Jean-Frédéric Jauslin a remis des fragments d'amphores romaines à des représentants du gouvernement italien. Ces vestiges ont été saisis par les douanes suisses.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS