Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nouvel instrument Muse installé sur le très grand télescope (VLT) au Chili a réalisé une première "pêche" très prometteuse dans l'Univers. En 27 heures, il a découvert 26 galaxies très lointaines que le télescope spatial Hubble n'avait pas repérées.

"C'est fantastique. Cela montre que nous avons construit une machine extrêmement performante qui va nous permettre d'apprendre beaucoup de choses", a déclaré Roland Bacon, chercheur français responsable du nouvel outil.

Muse (Multi Unit Spectroscopic Explorer) est un instrument de haute technologie, qui fait à la fois de l'imagerie et de la spectrographie (étude de la décomposition de la lumière), en 3D. A partir des nombreux spectres obtenus, il est possible de connaître la distance, la composition chimique et les mouvements de galaxies lointaines.

Lancé il y a plus de dix ans, le projet est porté par sept laboratoires européens. Physiquement, Muse n'a rien d'une beauté. Il pèse cinq tonnes et "ressemble un peu à une méduse", avec ses tuyaux de refroidissement destinés à maintenir une température très basse. Mais l'instrument vient d'"offrir la meilleure image en trois dimensions jamais réalisée de l'Univers profond", souligne l'observatoire austral européen.

Remonter le temps

En juillet dernier, Muse a pointé pendant 27 heures (réparties sur quatre nuits) une région de l'Univers lointain, dite "champ profond", déjà explorée à la fin des années 1990 par Hubble.

"En moins de trente heures d'observation, nous avons pu analyser 189 objets, soit dix fois plus" qu'avec Hubble. "Nous avons trouvé toute une variété de galaxies, certaines plutôt proches, d'autres très lointaines".

La plupart de ces galaxies se trouvaient sur les images d'Hubble, mais l'équipe en a trouvé 26 qui sont "tellement faibles et lointaines" que le télescope spatial ne les avait pas vues.

"Cela ouvre des perspectives", souligne le chercheur. L'équipe cherche à mieux comprendre comment les galaxies se sont formées et comment elles ont évolué. Les premières observations de Muse ont permis de remonter jusqu'à un peu plus de 12 milliards d'années alors que l'âge estimé de l'Univers est de 13,7 milliards d'années.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS