Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'un des plus grands compositeurs allemands contemporains, Hans Werner Henze, est mort, a annoncé samedi l'un des principaux éditeurs mondiaux de musique, Schott. Il a produit aussi bien pour le théâtre, l'opéra, que le cinéma, avec notamment plusieurs musiques de films d'Alain Resnais et de Volker Schlöndorff.

Né le 1er juillet 1926 à Gütersloh (ouest), comme fils aîné d'une famille de six enfants, Hans Werner Henze, "l'un des compositeurs les plus variés de notre époque", est mort samedi à Dresde, précise Schott sur son site internet.

Il aussi composé une dizaine de symphonies (de 1947 à 2000), des concertos, parmi lesquels le cycle de concertos sacrés intitulé Requiem (pour trompette, piano et orchestre de chambre), de nombreuses pièces de musique de chambre et solistes.

"Il voulait prendre position sur des questions politiques à travers la musique", écrit Schott, citant parmi les événements qui ont marqué le compositeur l'Allemagne nazie, mai 1968, et la révolution à Cuba.

Collaboration poétique

Henze était homosexuel et vivait depuis 1953 en Italie. Son compagnon de longue date, Fausto Moroni, qu'il avait rencontré en 1964, était mort en 2007.

Il avait travaillé plusieurs années en collaboration étroite avec la poétesse autrichienne Ingeborg Bachmann, auteur de ses livrets d'opéras, "der Prinz von Homburg" (le Prince de Homburg) en 1958-59, "der junge Lord" (le jeune Lord) (1964), grâce auquel il avait atteint une renommée internationale, et "fantaisie pour choeur" (1964).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS