Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dübendorf - Myriad a renoué avec les chiffres noirs à l'issue des six premiers mois de 2010. Le développeur zurichois de logiciels destinés aux téléphones mobiles a dégagé un bénéfice de 100'000 dollars (101'560 francs), contre une perte de 28,6 millions de dollars un an auparavant.
Les ventes ont quant à elles reculé de 8% au regard de la période correspondante de l'an passé à 57,9 millions de dollars, a indiqué l'entreprise établie à Dübendorf. Les recettes provenant de l'octroi de licences ont néanmoins fortement augmenté, passant en l'espace d'une année de 29,8 à 38,9 millions de dollars.
En revanche, les revenus issus de prestations de services ont plongé de 33,1 à 19,8 millions de dollars. Le bénéfice brut s'est hissé à 40,7 millions de dollars, soit 5% de plus qu'à fin juin 2009, alors que le résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) s'est hissé à 300'000 dollars.
Pour l'ensemble de l'exercice en cours, Myriad table sur un recul de ses ventes d'entre 3 et 5%, en raison principalement de la dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar. Toutefois, le phénomène ne devrait pas affecter la rentabilité de l'entreprise, estime celle-ci. Et la société d'escompter une marge EBITDA de 17 à 19%.
Myriad prévoit des hausses annuelles de son chiffre d'affaires pour 2011 et 2012, d'entre 15 et 20%. L'entreprise est née en 2009 de la fusion de la société zurichoise Esmertec avec deux concurrents français.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS