Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sept jours après avoir révélé la découverte d'une amorce de tunnel en plein centre de Toronto, la police canadienne a écarté lundi tout risque d'attaque. Elle a indiqué qu'elle ne poursuivrait pas les terrassiers en herbe.

"Les deux hommes ont indiqué aux enquêteurs qu'ils ont construit ce tunnel pour des raisons personnelles", a expliqué la police. Il n'y a eu "ni intention criminelle, ni menace pour la population de Toronto".

Le tunnel, long de 10 mètres, haut de près de 2 mètres et qui faisait 86 cm de largeur, avait été découvert dans un petit parc de la ville aux abords de l'université York et d'un stade qui abrite chaque année en août un tournoi de tennis des circuits professionnels de l'ATP et de la WTA.

L'ouvrage, qui a été depuis comblé, avait été bâti pour pouvoir y rester en toute sécurité, et sa construction remontait à plusieurs mois. La structure avait été renforcée par des madriers, recouverts de panneaux d'aggloméré. Le tunnel était éclairé par un générateur électrique, et une pompe de puisard avait été installée pour évacuer l'eau.

Sans-abri

"L'enquête est close", a indiqué la police. Elle est restée silencieuse sur le fait que deux personnes puissent construire, pour leur usage personnel, un tunnel en pleine ville.

A partir des effets personnels retrouvés sur place, la police avait écarté toute menace en pensant plutôt à des sans-abri voulant échapper aux rigueurs de l'hiver.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS