Wimbledon aura droit à un premier "blockbuster" ce jeudi: le duel qui sent la poudre entre Rafael Nadal et Nick Kyrgios.

On le sait, le Majorquin et l'Australien ne s'apprécie guère et c'est un euphémisme. Leur dernière rencontre, cette année à Acapulco, remportée par Kyrgios avait été sulfureuse. Celle de jeudi le sera également dans la mesure où Nick Kyrgios est capable, comme par magie, d'élever son jeu à des hauteurs insoupçonnables dès qu'il croise la route de Rafael Nadal.

Il devra toutefois se montrer plus convaincant que lors de son premier tour contre son compatriote Jordan Thompson, conclu en cinq sets après 3h26' d'un match à la fois flamboyant et pathétique. Comme c'est l'être Nick Kyrgios. Pour sa part, Rafael Nadal a fait le job contre le qualifié japonais Yuichi Sugita qu'il a battu 6-3 6-1 6-3 après avoir pourtant concédé le premier break de la partie.

Si Rafael Nadal a réussi la transition entre la terre battue de Roland-Garros et l'herbe de Wimbledon, elle fut bien plus brutale pour son adversaire malheureux en finale à Paris. No 4 mondial, Dominic Thiem a été battu 6-7 7-6 6-3 6-0 par le "revenant" américain Sam Querrey, finaliste trois jours plus tôt à Eastbourne.

Enfin dans le simple dames, Maria Sharapova a jeté l'éponge alors qu'elle était menée 5-0 dans le troisième set par la Française Pauline Parmentier. La Russe, titrée à Wimbledon il y a déjà 15 ans, a avoué souffrir du tendon de l'avant-bras gauche. Une blessure de plus pour une fin de carrière qui ressemble à un véritable chemin de croix.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.