Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rafael Nadal souhaite que les résultats de ses contrôles antidopage soient publiés afin de couper court aux accusations.

L'Espagnol a fait cette demande dans un courrier à la Fédération internationale (ITF), qui a répété mardi que le joueur n'avait jamais été contrôlé positif. Dans cette lettre, révélée par le site internet du quotidien L'Equipe, le nonuple vainqueur de Roland-Garros exhorte le nouveau président de l'ITF David Haggerty à renforcer la "transparence" dans la lutte antidopage.

"Merci de publier toutes mes données. Merci de publier mon passeport biologique, mon historique complet de contrôles et de tests antidopage. A partir de maintenant, je vous demande d'annoncer lorsque je suis contrôlé et de publier les résultats dès qu'ils sont disponibles dans vos laboratoires", écrit Rafael Nadal dans le courrier, daté de lundi.

L'ITF a confirmé à l'AFP avoir reçu le courrier du gaucher majorquin, précisant que le joueur dispose de ses données antidopage et a donc toute latitude pour les publier lui-même. "La véracité d'une telle publication ferait l'objet de vérifications de la part de l'ITF", a écrit la Fédération dans son communiqué, en blanchissant une nouvelle fois Rafael Nadal des soupçons portés sur lui, comme elle l'avait déjà fait mi-mars. "L'ITF peut confirmer que M. Nadal n'a jamais été contrôlé positif à aucun contrôle mené dans le cadre du Programme antidopage dans le tennis (TADP) et qu'il n'a à aucun moment été suspendu pour une infraction au code antidopage."

Dans son courrier à l'ITF, Rafael Nadal a répété avoir fait l'objet d'accusations "inacceptables et injustes" de la part de l'ancienne ministre française des Sports Roselyne Bachelot, qui l'avait accusé d'avoir feint une blessure pour dissimuler un contrôle antidopage positif. L'ancien no 1 mondial a annoncé lundi avoir déposé à Paris une plainte en diffamation contre Mme Bachelot.

ATS