Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Finaliste malheureux l'an dernier, Rafael Nadal a vécu un 1er tour tranquille à l'Open d'Australie.

Le no 1 mondial n'a lâché que trois jeux face à Victor Estrella Burgos (ATP 79), écrasé 6-1 6-1 6-1. Il a témoigné d'une grande maîtrise pour son premier match officiel de l'année, dissipant les doutes concernant l'état de son genou. Ne portant aucun bandage et se déplaçant sans problème, il n'a concédé qu'une seule fois son service, alors qu'il menait 6-1 5-0. Et Victor Estrella Burgos, qui ne s'était pas procuré la moindre balle de break jusque-là, a eu besoin de six occasions pour s'emparer de la mise en jeu adverse et éviter une roue de vélo.

"C'est une bonne nouvelle pour moi, je veux profiter de chaque moment ici", a déclaré Rafael Nadal, qui a remporté les cinq premiers jeux dans chacun des trois sets pour s'imposer en 95' de jeu. Sa tâche s'annonce plus délicate au 2e tour, où il retrouvera l'Argentin Leonardo Mayer (ATP 52).

Adversaire désigné de Rafa au stade des demi-finales, Grigor Dimitrov (no 3) a également connu une entrée en matière tranquille. Le vainqueur du dernier Masters ATP a concédé six jeux au qualifié autrichien Dennis Novak. Le favori du public Nick Kyrgios (no 17), qui pourrait retrouver le Bulgare en 8es de finale, a perdu un jeu de plus face à Rogerio Dutra Silva.

Le tennis américain en souffrance

Le tennis "US" a en revanche souffert lundi à Melbourne, avec trois victoires seulement à son actif - dont une seule chez les dames - en quinze matches de simple disputés. Chez les hommes, ce sont deux des trois meilleurs joueurs américains qui ont connu la défaite: Jack Sock (no 8) et John Isner (no 16) - lequel aurait pu retrouver Rafael Nadal en 8e de finale - ont tous deux été battus en quatre sets, respectivement par le Japonais Yuichi Sugita et l'Australien Matthew Ebden.

Ce fut pire chez les dames, avec la disparition des trois meilleures joueuses américaines. Coco Vandeweghe (no 10) et la championne de l'US Open Sloane Stephens (no 13) ont en effet subi le même sort que la finaliste 2017 Venus Williams (no 5), battue par une brillante Belinda Bencic. Pour Sloane Stephens, il s'agit de la huitième défaite d'affilée sur le circuit.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS