Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au lendemain de son onzième trophée à Barcelone, Rafael Nadal garde ses 100 points d'avance sur Roger Federer en tête du classement ATP.

Le Bâlois lui avait cédé le trône il y a un mois, après sa défaite d'entrée au Masters 1000 de Miami face à Thanasi Kokkinakis.

Nadal a un nombre maximum de points à défendre en cette saison de terre battue, et il semble bien déterminé à ne laisser aucune miette. La reconquête de la place de no 1 - qui n'est, cela dit, pas un objectif prioritaire pour lui - s'annonce difficile pour Federer. La façon dont le Majorquin a "démoli" ses adversaires aussi bien à Monte-Carlo (11e trophée également) qu'à Barcelone a impressionné.

Cette semaine, l'Espagnol fait une pause, mais il est assuré de rester au moins en tête du classement pendant quinze jours, quoi qu'il arrive. Après sa pause, il aura un titre à défendre à Madrid, avant de mettre le cap sur Rome, où il s'était arrêté en quarts de finale l'an dernier, ce qui lui autorise une certaine marge de manoeuvre.

A Madrid, il apparaît généralement un peu moins souverain qu'ailleurs sur terre battue, peut-être à cause de l'"altitude" de la capitale espagnole (700 m), qui a pour effet de rendre les balles plus rapides. De quoi conférer un petit "plus" à des frappeurs comme John Isner ou Nick Kyrgios,, qui pourraient s'avérer dangereux pour Nadal cette année à Madrid, si leurs premiers services passent. Mais l'Espagnol reste bien sûr favori.

Un éventuel retour de Federer sur le trône ne semble pas pour demain, d'autant que le Bâlois ne fera son retour qu'à mi-juin, sur le gazon de Stuttgart.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS