Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rafael Nadal a remporté pour la 9e fois le Masters 1000 de Monte-Carlo en battant Gaël Monfils 7-5 5-7 6-0. Nadal n'avait plus gagné de titre important depuis sa victoire à Roland-Garros en 2014.

C'était la centième finale du Majorquin sur le circuit, à 29 ans, et pas la moins importante, car il y a encore quelques semaines on se demandait s'il sortirait jamais de sa traversée du désert. A l'Open d'Australie, il avait été éliminé dès le premier tour, pour la deuxième fois de sa carrière seulement en Grand Chelem. Puis il avait raté sa tournée sud-américaine sur terre battue, ne remportant aucun titre.

Nadal en est désormais à 68 trophées, dont 48 sur sa surface préférée. Il s'agit de son 28e titre en Masters 1000, ce qui lui permet de rejoindre le détenteur du record, Novak Djokovic. L'Espagnol s'est aussi réinstallé comme cofavori pour un dixième titre à Roland-Garros.

Il lui reste tout de même à reprendre le dessus sur le numéro un mondial Novak Djokovic, qui a perdu dès son premier match à Monte-Carlo. Il en aura peut-être l'occasion aux tournois de Rome puis de Madrid, les deux prochaines grandes étapes avant Paris.

La finale a été extrêmement disputée pendant deux sets. Nadal a évolué à un haut niveau dès le début du match, mais Monfils a fait mieux que lui répondre. Le bras de fer du fond du court a été marqué par des échanges longs et spectaculaires. Mais Monfils a craqué juste après avoir pris son premier set à Nadal sur terre battue à leur cinquième match sur la surface.

Le Parisien, âgé de 29 ans, en était à sa troisième finale de Masters 1000, après avoir perdu les deux premières à Paris-Bercy en 2009 et 2010.

ATS