Toute l'actu en bref

Les Etats-Unis ont remporté deux des trois finales au programme de la première journée des Mondiaux de relais, à Nassau aux Bahamas, dont le prestigieux 4x100 m grâce à l'inusable Justin Gatlin.

Il est vrai que leurs adversaires jamaïcains étaient privés d'Usain Bolt et Asafa Powell.

Le choc des générations n'a pas eu lieu: Gatlin, 35 ans, a certes croisé la route du Canadien Andre de Grasse mais leur duel s'est limité aux séries. De Grasse, présenté à 22 ans comme la nouvelle sensation du sprint après ses trois médailles olympiques l'été dernier à Rio, n'a pas pu en découdre en finale après une mauvaise transmission de relais entre ses coéquipiers Aaron Brown et Brendon Rodney.

Les Américains, battus en séries par les Canadiens mais débarrassés rapidement des Jamaïcains, éliminés en séries, ont ensuite profité de l'abandon en finale de la Grande-Bretagne pour signer une victoire aisée en 38''43. Ils ont devancé la Barbade (39''12) et la Chine (39''22), invitée-surprise du podium.

"Je suis fier de mon équipe, mes coéquipiers avaient faim de victoire, ils n'étaient pas nerveux", s'est félicité Gatlin, vice-champion olympique 2016 du 100 m, suspendu à deux reprises dans sa carrière pour dopage.

Cette troisième édition des Mondiaux de relais est, pour Gatlin, la répétition idéale pour les Championnats du monde 2017 qui auront lieu en août à Londres. "On veut gagner le titre cet été, on s'était fixé pour objectif de réussir de bonnes transmissions avec le meilleur chrono possible à cette période de l'année", a-t-il insisté.

Elaine Thompson assure

Si la superstar de l'athlétisme jamaïcain Usain Bolt, qui tirera sa révérence en fin de saison, a fait l'impasse sur ce rendez-vous, sa compatriote Elaine Thompson a répondu présent.

La double championne olympique 2016 a conduit son pays à la victoire dans le relais 4x200 m en 1'29''04, devant l'Allemagne (1'30''68) et les Etats-Unis (1'30''87).

La troisième finale de la soirée, le 4x800 m, est revenue aux Etats-Unis devant la Biélorussie et l'Australie.

Le pays-hôte a connu une désillusion avec l'échec de son équipe féminine dès les séries du relais 4x400 m malgré la présence de Shaunae Miller-Uibo, championne olympique 2016 du tour de piste.

ATS

 Toute l'actu en bref