Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sylvie Perrinjaquet (PLR/NE) ne se représente pas au Conseil national aux élections fédérales d'octobre. La députée, 59 ans, souhaite se consacrer à d'autres projets et laisser la place à la relève libérale-radicale.

Elle désire également respecter le calendrier politique qu'elle s'est fixé. "Mes mandats, tant au Grand Conseil, au Conseil d'Etat qu'au Conseil national, n'ont, à chaque fois, pas excédé huit ans. C’est toujours d’actualité et le PLR neuchâtelois dispose d'élus motivés et compétents", a-t-elle souligné, citée dans un communiqué diffusé jeudi par sa section cantonale.

Sylvie Perrinjaquet avait fait son retour sous la Coupole fédérale en septembre 2013, profitant du départ d'Alain Ribaux (PLR) pour le gouvernement neuchâtelois. Elle avait déjà été conseillère nationale de 2007 à 2011, avant de ne pas passer la rampe des élections fédérales de l'automne 2011. Sa carrière politique s'est étalée sur 30 ans.

Les deux autres sortants libéraux-radicaux neuchâtelois, le conseiller national Pierre-André Monnard et le conseiller aux Etats Raphaël Comte, ont en revanche l'intention de défendre leur siège. Les listes définitives seront validées le 21 mars par l'Assemblée générale de la section.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS