Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Acculé, Hugh Quennec quitte Genève-Servette.

Le Canadien a vendu ses actions et a démissionné du conseil d'administration du club, a fait savoir ce dernier dans un communiqué.

Une fondation a repris au Canadien ses actions dans le club et a apporté "les liquidités nécessaires afin de mettre en place une solution immédiate". Le GSHC sera désormais présidé par François Bellanger, déjà membre du conseil d'administration.

Genève-Servette souffrait depuis plusieurs mois de problèmes financiers tels que l'avenir de l'organisation était en jeu. La dette du GSHC aurait pu se monter à 6 mio de francs en fin de saison, selon une estimation faite le 16 janvier par la direction. Ce même jour, Hugh Quennec, Mike Gillis et Peter Gall (les deux membres canadiens du CA que Quennec avait fait venir l'an passé) annonçaient avoir injecté eux-mêmes 1,2 mio de francs dans les caisses du club.

"En tant que président, il est de ma responsabilité d'assumer pleinement cette situation. Mon départ intervient alors qu'une solution immédiate aux problèmes de liquidités a été trouvée", écrit Hugh Quennec, se réjouissant que cette solution "assure le sauvetage du club". "Un apport immédiat de cette Fondation permettra d'assurer l'ensemble des engagements financiers du GSHC qui pourra ainsi poursuivre la saison avec sérénité", explique le communiqué.

Hugh Quennec était président de Genève-Servette depuis 2006. "Je tiens à saluer le travail et l'engagement de Hugh Quennec au sein du GSHC, car sa contribution a été déterminante au développement du hockey sur glace à Genève", écrit pour sa part le nouveau président François Bellanger. "Sous sa direction, le Genève-Servette s'est affirmé comme l'une des équipes qui comptent en Suisse avec notamment deux Coupes Spengler, trois participations aux demi-finales des play-off et deux titres de vice-champion de Suisse. Il a aussi été un pionnier dans de nombreux domaines, notamment la formation des jeunes."

Le Québécois quitte Genève-Servette "en comprenant la frustration, la colère, voire la peur de nos supporters et de nos partenaires", assure-t-il. "La solution qui a été trouvée permettra de retrouver une stabilité et la sérénité dont le club a besoin ces prochaines semaines."

"Je souhaite également souligner le sens des responsabilités et le courage de Hugh Quennec, poursuit François Bellanger. Il a toujours été loyal, intègre et fidèle à ses valeurs (...). En ces temps troubles, il est important de rappeler ces éléments et de le remercier chaleureusement", conclut le nouveau président.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS