Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'objectif du Lausanne HC pour la saison à venir sera une place en play-off. Mais le club s'est donné les moyens de faire mieux pour cette deuxième année dans sa structure provisoire de Malley 2.0.

Moral au beau fixe, ambitions de circonstance et regard porté vers l'avenir, le LHC aborde sa saison 2018-19 tout ragaillardi. Après un exercice précédent raté, ponctué d'une participation au tour contre la relégation, le club vaudois repart avec un nouveau staff technique et un effectif rajeuni.

Pour prendre les rênes de la première équipe, l'organisation a fait appel à Ville Peltonen. Le Finlandais, ancien assistant de Kari Jalonen à Berne et en équipe nationale, aura pour mission de conduire le club en play-off. Tout ce qui peut venir à la suite d'une possible qualification sera considéré comme du bonus.

Mêmes valeurs

"Ville amène des méthodes de coaching actuelles, souligne le directeur sportif, Jan Alston. Il possède les mêmes valeurs d'éthique et de travail que nous. On essaie également d'avoir un changement de culture sur notre jeu. Le championnat sera encore plus compétitif et attractif à l'avenir."

Pour le Finlandais de 45 ans, cette première expérience en tant que coach principal ne l'effraie pas. Avec vingt années passées au plus haut niveau, l'ex-joueur Peltonen dispose d'une expérience ahurissante.

Entre ses trois saisons à Lugano (2003-06) et ses 382 parties de NHL, le natif de Vantaa sait de quoi il parle. Mais il n'a commencé sa carrière derrière le banc qu'en 2014 avec le rôle d'assistant de Kari Jalonen à la tête de l'équipe nationale de Finlande. "J'ai vu une belle amélioration physique au sein de l'équipe", a-t-il sobrement confié.

La vision de septembre 2019

Amélioration physique et rajeunissement des cadres avec les engagements de Christoph Bertschy, Ronalds Kenins, Petteri Lindbohm, Robin Leone et Tim Traber. La moyenne d'âge ne dépasse juste pas les 26 ans.

Les signatures de Robin Grossmann (31 ans) pour quatre ans et du vétéran Torrey Mitchell (33 ans) apportent cette expérience nécessaire au groupe. Sur le papier en tout cas. Communiquée à la fin du mois dernier, l'arrivée du gardien Tobias Stephan pour la saison 2019-20 se lit comme un autre signe du changement de statut d'une organisation qui ne manque pas de faire grincer des dents du côté de la Suisse alémanique.

Mais Lausanne ne peut se contenter de vivre uniquement dans le présent. La saison à venir est en effet la dernière étape qui doit mener à l'aboutissement en septembre 2019 avec la nouvelle enceinte flambant neuve qui avance sur de bons rails.

Capital

Le président Patrick de Preux ne peut envisager un début de saison 2019-20 ailleurs que dans les nouveaux murs. "C'est capital, martèle l'homme de loi. Ce ne sera peut-être pas la perfection, mais il faut que tout soit prêt pour le début du championnat. Ce serait dangereux de devoir jouer nos premiers matches à l'extérieur. Alors si on doit prendre des responsabilités hors hockey pour que le chantier soit terminé dans les temps, on le fera."

Par cette phrase le notaire rappelle que le projet ne concerne pas uniquement le LHC, contrairement au chantier de Malley 2.0, et qu'il entend faire comprendre aux autres acteurs impliqués de l'importance d'une enceinte opérationnelle pour le début de la saison prochaine à la mi-septembre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS