Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le Turc contraint de rendre son passeport pour avoir menti sur sa véritable situation matrimoniale n'est pas un cas isolé. L'an dernier, l'Office fédéral des Migrations (ODM) a retiré le sésame à croix blanche à 72 double nationaux. Mais les cas d'abus restent rares, de l'ordre de 1%.
A titre de comparaison, huit naturalisations avaient été annulées en 2000, selon l'ODM. En 2009, l'ODM a reçu 152 nouveaux dossiers de cas présentant des irrégularités présumées, a indiqué sa porte-parole, confirmant des informations de plusieurs médias alémaniques. Dans le même temps, quelque 8000 naturalisations facilitées ont été accordées.
Les dossiers suspects concernent les personnes qui ont obtenu le passeport suisse grâce à un mariage fictif, des déclarations mensongères ou en dissimulant des faits essentiels. Un cas de figure qui s'est appliqué au ressortissant turc frappé du retrait de sa nationalité suisse sur décision mardi du Tribunal administratif fédéral (TAF).
L'homme, marié pendant 26 ans avec une Suissesse qui lui a donné une fille, a mené une double vie. Dans son pays, où il allait quatre fois par an, il avait une autre compagne, une compatriote avec laquelle il a eu deux enfants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS