Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les recherches ont repris vendredi uniquement sur la partie émergée de l'épave du Concordia, qui s'est stabilisé après s'être déplacé de plusieurs millimètres toutes les heures. Des familles des victimes se sont rendues près du navire pour y lancer des fleurs.

"Le navire s'est stabilisé et les recherches sont en train de recommencer dans la partie supérieure", hors de l'eau, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la marine italienne, Alessandro Busonero, en ajoutant en revanche que les scaphandriers ne pourraient recommencer l'exploration de la partie immergée de l'épave que samedi matin.

Mise en garde

M. Nicastro a aussi parlé du risque de pollution lié à la présence de plus de 2000 tonnes de mazout dans les réservoirs du navire. "La première phase a été d'entourer le navire de bouées flottantes puis arrivera dans les prochains jours un bateau-citerne pour pomper le fioul", a-t-il dit.

Une troisième phase "encore à l'étude est l'hypothèse d'un ancrage du navire pour éviter qu'il ne coule", a-t-il ajouté. "La poupe se déplace d'environ 7 mm par heure, tandis que la proue se déplace d'environ 15 mm/h", avait indiqué M. Busonero.

Accusation lancée

La société propriétaire du navire, Costa Crociere, a continué d'accabler son commandant, Francesco Schettino, accusé d'homicides multiples par imprudence, naufrage et abandon de navire, délits pour lesquels il encourt jusqu'à 15 ans de prison.

La justice et la société-mère du navire lui ont retiré toute tutelle légale (ce qui signifie qu'il doit désormais payer lui-même son avocat).

Critique

Placé en détention peu après le naufrage, il a été assigné à résidence mardi, dans sa maison à Meta di Sorrento, au sud de Naples, mais son avocat a annoncé vendredi un recours contre cette décision.

Des passagers rescapés ont raconté que nombre de chaloupes surchargées n'avaient pu être manoeuvrées qu'avec l'aide de serveurs ou de cuisiniers - des "anges philippins", disent certains survivants - transformés en marins improvisés.

ATS