Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le bilan du naufrage mardi au Bangladesh d'un ferry bondé ayant heurté une barge pétrolière en pleine nuit s'est alourdi mercredi à 105 tués au total. Le bateau transportait quelque 200 personnes et les autorités ont fait état de seulement 35 survivants, repêchés par un ferry naviguant à proximité.

"Le bilan est désormais de 105 morts", a déclaré à l'AFP le chef des opérations de recherche, le commandant de marine Gulzar Hossain, révisant un précédent bilan qui faisait état de 66 tués. Le ferry Shariatpur 1 a coulé au milieu du fleuve Meghna, à 40 km au sud-est de la capitale du Bangladesh, Dacca.

"Les plongeurs ont fouillé à l'intérieur des cabines et le pont inférieur et ils ont trouvé des dizaines de corps", a ajouté M. Hossain. "Nos équipes inspectent aussi le fleuve en aval pour voir si des corps ont pu être emportés", a-t-il précisé.

Centaines de proches sur place

Des centaines de proches effondrés se sont massés sur les rives du fleuve pour suivre les opérations de repêchage et d'identification.

Selon le témoignage de rescapés, le ferry a commencé à couler dans les minutes suivant la collision, ne laissant pas le temps aux passagers, pour la plupart endormis, de nager pour se mettre en sécurité.

Nombre approximatif

Le nombre exact de passagers à bord du ferry, qui se rendait à Dacca, reste toutefois approximatif car les listes sont souvent dressées à la va-vite, et de nombreux passagers ne prennent leur ticket qu'une fois à bord.

Les accidents de bateaux provoqués par le manque de respect des normes de sécurité et leur surcharge sont fréquents au Bangladesh, un pays sillonné par 230 cours d'eau.

Selon les autorités fluviales, plus de 95 % de la flotte de bateaux de petite et moyenne taille ne répondent pas aux normes minimales de sécurité.

ATS