Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Brigade du lac de la Gendarmerie vaudoise a été réveillée tôt dimanche matin pour secourir les jeunes inconscients (image symbolique).

KEYSTONE/CHRISTIAN BRUN

(sda-ats)

Le naufrage à 700 mètres de la rive d'un canoë-kayak volé par trois jeunes Français a fait un mort et un blessé tôt dimanche matin à Yvonand (VD), sur la rive sud du lac de Neuchâtel. Seul un des jeunes est parvenu à rejoindre la terre ferme.

C'est vers 04h30 que le Centre d'engagement et de transmission de la police cantonale a été alerté, a indiqué cette dernière dans un communiqué. Les trois jeunes âgés de 25 ans environ sont tombés à l'eau au large du débarcadère d'Yvonand.

Les premiers éléments de l'enquête indiquent qu'ils ont subtilisé un canoë-kayak puis chaviré à 700 mètres du rivage. Les victimes font partie d'une équipe de cinq jeunes venus faire du camping depuis la France. Ils sont tous domiciliés dans le département du Haut-Rhin.

L'un des trois jeunes a réussi à rejoindre la rive par ses propres moyens, le deuxième a pu être secouru par le Sauvetage du lac et acheminé par une ambulance, en hypothermie, à l'hôpital d'Yverdon-les-Bains.

Le troisième, porté disparu, a été retrouvé sans vie en fin de matinée. Son corps a été sorti de l'eau par les plongeurs de la brigade du lac de la Gendarmerie. Une enquête a été ouverte.

Cet événement a nécessité l'intervention d'un hélicoptère de la Rega, d'une ambulance, d'une équipe du Sauvetage des Iris avec deux bateaux, de la brigade du lac et de trois patrouilles de la Gendarmerie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS