Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un pétrolier sud-coréen a coulé en mer Jaune dimanche après une explosion à bord. Au moins cinq membres d'équipage ont été tués, ont annoncé les garde-côtes sud-coréens, qui déplorent aussi la disparition de six autres membres de l'embarcation. L'hypothèse d'une attaque nord-coréenne a été écartée.

Une explosion s'est produite dimanche matin à bord du navire de 4191 tonnes près de l'île de Jawol, à 32 km au sud-ouest du port sud-coréen de Incheon, dans l'ouest, où il avait déchargé sa cargaison, a précisé dimanche un porte-parole des garde-côtes.

Les recherches continuent

Un marin sud-coréen, deux birmans et deux autres membres d'équipage dont la nationalité n'a pas été précisée sont morts dans l'accident. Cinq autres marins, des Sud-coréens et des Birmans, sont toujours portés disparus.

"L'explosion s'est produite bien en-deçà de la frontière maritime avec la Corée du Nord. Nous estimons peu probable" qu'une attaque du Nord soit à l'origine de cette explosion, a-t-il ajouté.

Selon l'agence d'informations sud-coréenne Yonhap, l'explosion a sans doute pour origine une fuite de gaz. "Nous pensons que quelque chose est allé de travers lorsque nous avons voulu évacuer le gaz restant dans le pétrolier", a déclaré un responsable de l'entreprise de transport Doora Shipping, cité par Yonhap.

ATS