Toute l'actu en bref

Une cinquantaine de survivants ont été secourus par un porte-conteneur danois, dérouté par les gardes-côtes italiens, qui les a débarqués dimanche à Pozzallo, dans le sud de la Sicile (image symbolique).

KEYSTONE/EPA ANSA/ORIETTA SCARDINO

(sda-ats)

Onze migrants sont morts et près de 200 autres sont portés disparus après deux naufrages au large de la Libye, ont rapporté lundi le Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), citant des survivants.

Le premier naufrage a concerné un canot pneumatique parti vendredi matin de Libye avec 132 personnes à bord. Au bout de quelques heures, le canot a commencé à se dégonfler, jusqu'à se renverser.

Une cinquantaine de survivants ont été secourus par un porte-conteneur danois, l'Alexander Maersk, dérouté par les gardes-côtes italiens, qui les a débarqués dimanche à Pozzallo, dans le sud de la Sicile, où des représentants du HCR et de l'OIM ont pu les rencontrer lundi. Selon les survivants, il y avait des femmes et des enfants parmi les disparus.

Dans le même temps, les corps de dix femmes et d'un enfant ont été découverts lundi sur une plage de Zawiya, à 50 km à l'ouest de Tripoli, selon un responsable du Croissant Rouge libyen.

Dimanche, sept migrants - une femme et six hommes - avaient été secourus par des pêcheurs et des gardes-côtes libyens au large de cette ville. Selon un représentant de l'OIM qui a pu les rencontrer, ils ont expliqué être partis à au moins 120 sur un canot, dont une trentaine de femmes et neuf mineurs.

Au total, plus de 6000 migrants ont été secourus vendredi et samedi dans les eaux internationales au large de la Libye et conduits en Italie, tandis que plusieurs centaines d'autres ont été secourus dans les eaux libyennes et reconduits en Libye.

ATS

 Toute l'actu en bref